Parmi les éléments qui permettent d’optimiser le référencement de votre site internet, vous trouverez les permalinks (permaliens). Ces constructions d’URL disponibles sur WordPress existent en plusieurs formats, d’où l’importance de choisir la structure adaptée à vos besoins.

Pour mieux comprendre le rôle des permalinks et choisir une structure pertinente, Codeur vous propose son décryptage…

Que sont les permalinks ?

Les permalinks, permaliens en français, se définissent comme une URL qui pointe vers une page internet et ce, quelles que soient les évolutions de la structure du site. Ils permettent donc de créer un lien durable vers votre contenu, ainsi qu’un solide référencement.

Cependant, grâce à leur création automatique, à partir d’une structure personnalisée, vous avez la possibilité de booster votre positionnement sur des requêtes pertinentes.

Analyse des différentes structures proposées

Sur WordPress, la structure activée par défaut pour les permaliens ne permet pas d’optimiser votre référencement, car elle propose une suite de chiffre. Cette dernière n’indique aucune information aux moteurs de recherche ! Vous devrez donc choisir parmi les structures suivantes :

  • La structure « catégorie et titre » : ce format a pour objectif de hiérarchiser le contenu d’un site internet. Les visiteurs peuvent sélectionner l’article qui les intéresse en fonction de la catégorie dans laquelle il est classé. Cette structure permet également d’insérer plusieurs mots-clés dans votre URL, ce qui favorise votre référencement.
  • La structure « date et titre » : ce permalien est très fréquemment utilisé par les sites qui traitent de l’actualité et dont le trafic est très important. Les URL font apparaitre la date exacte à laquelle l’article a été publié, pour permettre à une information d’être située dans son contexte. Niveau référencement, elle n’a aucun intérêt pour les sites ou blogs qui ne sont pas naturellement référencés par Google Actualités. Elle est donc déconseillée pour une entreprise.
  • La structure « mois et titre » : elle génère des URL plus courtes que celle « date et titre ». Elle est très souvent utilisée par la presse en ligne, mais n’a que très peu d’intérêt pour les entreprises classiques.
  • La structure « % postname% » : celle-ci est très appréciée des utilisateurs de WordPress, car elle permet de générer des URL courtes dont il est facile de se souvenir. Ce format reprend simplement le titre de l’article, les mots étant espacés par un tiret. Cette structure est parfaite pour optimiser son référencement naturel, notamment si vos titres obéissent aux règles SEO. Par contre, il n’est pas proposé par défaut par le CMS. Il faut le configurer soi-même dans la section « structure personnalisée ».

Faire le meilleur choix

Votre choix doit s’effectuer en fonction du type de contenu que vous publiez. Pour une entreprise qui n’a aucun lien avec l’actualité, il est préférable d’opter pour la structure « % postname% » qui permet d’obtenir des URL courtes et simples à retenir. De plus, elles sont largement favorisées par les moteurs de recherche, grâce à leur éloquence. Avec ces liens, les robots détectent immédiatement le sujet de l’article.

Certains blogueurs préfèrent utiliser la structure « catégorie et titre » pour permettre aux internautes de naviguer plus facilement au sein d’un même univers. Cette option n’est efficace que lorsque le nom de la catégorie est court et significatif. De plus, en fonction des paramètres d’indexation que vous avez déterminés sous WordPress, cette structure encourage le duplicate content. Attention à son utilisation !

Astuces supplémentaires pour des URL SEO friendly

D’un point de vue SEO, la structure de vos permaliens est essentielle. Pour être efficace, celle-ci doit être simple et compréhensible. Lorsqu’un internaute saisit une requête sur Google, le moteur de recherche propose 4 éléments d’information :

  • Le titre de l’article,
  • Sa date de publication
  • La description du contenu
  • Le permalink

Ces éléments ont pour vocation d’aider l’utilisateur à sélectionner rapidement le contenu qu’il recherche. Autrement dit, le contenu qui semble apporter une réponse précise à sa requête. Pour booster le positionnement de vos liens et convaincre l’internaute de cliquer, pensez à :

  • Privilégier une URL courte, comportant moins de 100 caractères
  • Utiliser des mots-clés dans vos URL
  • Préférer les traits d’union comme séparateur
  • Éviter d’utiliser des « stop words » dans vos URL (un, une, le, la, et…)
  • Conserver la structure de vos permalinks après publication

Sous WordPress la structure de permalien idéale dépend du contenu publié. Cependant, de manière générale, il est recommandé d’utiliser les structures « % postname% » et « catégorie et titre » qui vous permettent de hiérarchiser votre contenu. Elles favorisent votre SEO tout en étant utiles aux internautes.

Il ne vous reste plus qu’à vérifier vos permaliens dans la partie « Réglages » de WordPress !

Address & Contact

Contact